Archives de catégorie : Vie des classes

Vie des classes

Les objets électriques : réalisation d’une maquette

Séquence « électricité » pour le cycle 2 et les élèves d’ULIS b.

Présentation en photos :

Comment allumer une ampoule avec une pile?

 

 

 

 

 

 

Comment allumer une ampoule à distance de la pile? (introduction des fils électriques)

 

 

 

 

 

 

 

Schématisation d’un circuit électrique qui sera réalisé ensuite dans une « maquette » de maison

 

 

 

 

 

 

 

Réalisation du circuit

 

 

 

 

 

 

L’interrupteur est fabriqué avec un trombone et deux attaches parisiennes

 

 

 

 

 

 

 

Installation du circuit électrique dans les boîtes à chaussures et décoration des boîtes

 

 

 

 

 

 

 

Chacun a choisi la pièce qu’il voulait fabriquer : un couloir, une salle de bain, un salon et une chambre.
La maison est terminée!

Peinture du mobilier urbain

La rue du Retrait a été choisie pour être la rue végétale du 20è arrondissement de Paris.

La mairie nous a proposé de peindre les barrières (croix de Saint-André) devant l’école. La classe de CM2 et les élèves d’ULIS b se sont donc lancés pendant deux après-midi.

Pendant la première : sous-couche blanche et jardinage dans les saignées végétales au pied des barrières. Il faut trouver un système pour les protéger des piétons…!

Et le deuxième jour les élèves sont passés à la couleur! La dynamique est lancée, nous passons le relai aux élèves de CP et d’ULIS a!

 

 

 

 

fabrication de protections pour les jardinières

jardinage dans les saignées végétales

Le chantier vu d’en haut!

 

Jour 2 : mise en couleur

Médiation culturelle et sortie au Louvre

Pour la troisième année l’école a travaillé avec un feuilleton de Murielle Szac en médiation culturelle. Après le feuilleton d’Ulysse et le Feuilleton d’Hermès, cette année toutes les classes à partir du CP ont découvert le feuilleton de Thésée.

 

 

 

 

 

 

 

Chaque journée de classe débute par un temps d’écoute de récit, de questions de compréhension et de débat. Les élèves écrivent et/ou dessinent quotidiennement dans le cahier dédié à la médiation culturelle.

Pour la troisième année, les élèves ont eu la chance de retrouver la guide Melita au musée du Louvre. Elle leur a préparé  une visite leur permettant d’aller sur les traces des héros du feuilleton.

Antoine-Denis Chaudet : Oedipe enfant rappelé à la vie par le berger Phorbas qui l’a détaché de l’arbre
Marbre

François Joseph Bosio : Hercule combattant Acheloüs transformé en serpent, 1824

Thésée combattant le Minotaure, bronze de Antoine-Louis Barye, 1843

La Chute d’Icare de Merry-Joseph Blondel

La germination

Une nouvelle séquence a été menée en sciences pour les élèves de CE1, CE2 et ULIS b!

Nous travaillons cette année avec la mairie dans le cadre du projet de végétalisation de la rue du Retrait. Si on veut végétaliser, il faut acquérir des connaissances dans le domaine!

L’école a fait la demande d’un permis de végétaliser auprès de la mairie. Chacun peut s’y mettre! Il existe une plateforme pour cela sur internet : vegetalisons.paris.fr

Nous avons choisi une entrée par la littérature avec ce magnifique album d’Anthony Browne

 

 

 

 

 

 

L’enjeu était d’élaborer un protocole d’expérimentation sur les conditions de la germination. Beaucoup d’élèves savaient déjà que, pour germer, une graine a besoin d’eau. Mais l’élaboration d’un protocole permettant de vérifier une hypothèse n’est pas aisé! L’importance est de comprendre la nécessité de ne faire entrer qu’une seule variable en ligne de compte.

 

 

 

 

 

Après la réflexion, passage à la réalisation de l’expérience avec des graines de haricots et de pois bio!

 

 

 

 

 

Après quelques jours, les résultats sont apparus et les conclusions de l’expérimentation ont pu être tirées.

Apprends-moi à moi faire seul…

Depuis la rentrée 2017, l’école Notre Dame de la Croix propose aux enfants de maternelle une expérience de scolarisation différente. Reprenant les grands principes énoncés par Maria Montessori, ainsi que les récentes recherches en neurosciences, nos classes ont été entièrement repensées pour permettre à chaque enfant de se développer dans le respect de son propre rythme et de sa personnalité.

Dans un environnement soigneusement préparé par les enseignantes de maternelle, les enfants de 3 à 5 ans sont pas à pas guidés vers le matériel pédagogique leur permettant de devenir pleinement acteurs de leurs apprentissages.

Le matériel Montessori leur permet en effet de créer un lien concret entre les thématiques abstraites qui favorisent leur développement intellectuel et l’action physique qui, en impliquant plusieurs sensesn même temps, aide à les développer.

 Le désir vital de « faire seul » est soutenu et encouragé à chaque instant. L’enfant choisit librement son activité, il n’agit pas passivement car l’enseignant le lui a demandé. Cette liberté de choix permet le respect du rythme d’apprentissage individuel et du besoin de chaque enfant de répéter plusieurs fois la même activité pour assouvir une exigence interne qui le fait grandir. Si le matériel librement choisi répond à cette exigence interne naturelle, l’enfant se concentre et apprend.


     

Les journées s’organisent selon un rythme calme et ordonné, propre à l’enfant. L’ambiance classe leur offre des « coins » d’activités comme par exemple celui des ateliers de vie pratique, d’enrichissement du langage, du matériel sensoriel et de l’apprentissage des structures et des régularités mathématiques. Tout est ordonné et organisé selon des repères stables et reconnaissables, pour que l’enfant puisse avoir une vision rassurante et sereine de la réalité.

Dans cette « ambiance classe », l’enfant peut transporter des chaises, des tables et des plateaux, ouvrir et fermer des boîtes et des bouteilles, plier et enrouler du papier et du tissus, découper, coller, peindre et écrire. Mais aussi balayer, laver et transvaser. Il a à sa disposition du matériel auto correctif varié, pour jouer et exécuter différentes activités.

Les ateliers proposés sont uniques et expliqués par l’enseignant par le biais de leçons en tête à tête. L’enfant doit attendre que le matériel soit disponible avant de pouvoir l’utiliser. Il doit ensuite le ranger à sa place pour qu’un autre puisse le manier à son tour. Une excellente règle de sociabilisation !

Le mélange des âges, indispensable à cette méthode, permet la propagation du savoir qui n’appartient plus uniquement à l’enseignant. En effet, un enfant ayant bien assimilé des concepts pourra à son tour les expliquer à ses camarades plus jeunes.Nous avons cessé d’enseigner nos connaissances, de transvaser notre savoir. Nous dirigeons simplement, les activités de l’enfant.

Ces activités qui lui permettent de développer son esprit et de libérer énergie et potentiel déjà présent en lui. Plus que la simple application d’une méthode et la mise à disposition d’un matériel spécifique, nous faisons chaque jour le pari de changer notre regard sur l’enfant et de lui accorder toute notre confiance afin de lui permettre de révéler toutes les richesses qu’il possède en lui.

Une activité coopérative pour la pause copé? C’est le parachuuute!

«Maîtresse , quess’on va faire avec les grands cet après-midi ?

-Du parachute !

-Ah mais on va vraiment sauter !?!

-Vous verrez…

-Génial ! Il faudra pas oublier de l’ouvrir ! »

Encore une fois les classes de CM2, d’Ulis et de Maternelle Tortues se sont retrouvées pour apprendre à s’observer, jouer et coopérer grâce au jeu du parachute. Pour la vague, le manège et la yourte, au rythme du pas chassé ou en trottinant, les enfants ont coopéré pour atteindre des objectifs communs.

Une séance pleine de rires et d’excitation pour tous les enfants et même pour les maîtresses!

découverte de la passementerie

En sciences, les trois classes de CM ont étudié l’utilisation de la matière organique par l’homme. Dans le cadre de cette séquence préparée en commun par les enseignantes, ils ont eu la chance de découvrir un métier devenu rare en visitant l’unique atelier de passementerie de Paris,proche de notre école. Le travail du coton, de la soie et de la laine par les artisans a passionné les élèves.

Les CM2 sont des Petits Champions de la lecture !

La classe de CM2 a été inscrite cette année au concours national de lecture à voix haute,  Les Petits Champions de la Lecture est une opération  qui vise à promouvoir la lecture en faisant appel au plaisir du lecteur et à son partage. Organisée sous le haut patronage du Ministre de l’éducation nationale, elle invite les enfants de CM2 à lire à voix haute, pendant une durée de trois minutes, le texte de leur choix.

Les élèves se sont tous énormément investis dans l’aventure, et ils ont beaucoup travaillé dès l’automne en lisant chaque jour à voix haute. Le résultat a été extraordinaire !

Le 8 février dernier a eu lieu, dans la classe, la première étape de la sélection, chaque élève a lu son texte devant un jury composé de quatre personnes. Quelle émotion et quel apprentissage !

Une élève a été choisie pour participer à la finale départementale le 21 mars prochain, et l’aventure continue pour toute la classe puisque chacun viendra faire une lecture publique (d’un nouveau texte !) à la bibliothèque Sorbier le samedi 24 mars à partir de 10h30… A vos agendas !

D’un conte des frères Grimm à une pièce d’Olivier Py au film d’animation de Sébastien Laudenbach.

Notre travail a commencé par une lecture du conte des frères Grimm, La jeune fille sans mains, dont nous avons étudié les personnages, lieux, temps, actions etc. Puis nous avons découvert la pièce de théâtre d’Olivier Py, La Jeune Fille, le diable et le moulin. A partir de l’étude de cette pièce, nous avons dégagé les caractéristiques d’un texte de théâtre, découvert un procédé de réécriture, travaillé la lecture à voix haute. Quel plaisir de lire la pièce d’une traite en se partageant les voix !

Nous avons conclu ce travail en regardant le très beau film d’animation de Sébastien Laudenbach, La jeune fille sans mains – une autre réécriture du conte originel. Les deux classes étaient mélangées, et cette fois, les élèves ont produit de magnifiques dessins à l’encre en s’inspirant du film, puis ils ont fabriqué des thaumatropes en écho au travail de l’auteur qui utilise beaucoup les effets de transparences et de superpositions.

Pause coopération… et de trois !

Pour clore cette période, les Tortues, les Ulisb et les CM2 ont fabriqué des toupies, c’est tellement à la mode ! Les grands ont d’abord vérifié que les plus jeunes récupéraient bien tout le matériel nécessaire :

Puis chacun s’est mis au travail, les CM2 prodiguant conseils et coups de main pour le choix des couleurs, le découpage et la mise en place du pique.

Et voilà résultat :